Varroa, frelon asiatique, mortalité massive … les causes de mortalités ou d’effondrement des colonies sont multiples, nécessitant des connaissances spécifiques à chacun des risques.

L’ADANA met en place des expérimentations avec les apiculteurs pour créer des outils et mieux comprendre comment gérer la santé de ses colonies.

Lutter contre Varroa destructor

Varroa est un des acariens les plus problématiques pour les apiculteurs. Les dégâts causés sur les colonies peuvent être lourds, alors que de nombreuses études mettent en évidence l’apparition de résistances à certaines molécules comme l’Amitraze et le Tau-fluvalinate.

L’éradication totale étant hors de portée, il convient d’identifier les stratégies apicoles qui conduisent à une meilleure maîtrise du parasite. Les apiculteurs devront inévitablement se tourner vers une lutte raisonnée, au cours des saisons en utilisant différentes techniques pour impacter la dynamique du parasite au moment opportun : retrait de couvain, encagement des reines, création d’essaim, emploi des acides organiques. La lutte doit également se réfléchir à l’échelle du rucher en fonction de l’historique de celui-ci.

L’objectif est de compter un nombre de Varroa pour 100 abeilles : nb varroa/100ab

Pour cela, il est nécessaire de compter le nombre de varroas sur une quantité d’abeilles prélevées et pesées.

Il existe plusieurs méthodes pour prélever et compter Varroa :
- la méthode sucre glace
- la méthode CO2
- la méthode teepol
- la méthode suivi sur lange.

Vidéos disponibles dans la bibliothèque.

Sachant qu’une abeille pèse environ 0,14 g, il est ensuite possible de déterminer le ratio : nombre de varroa pour 100 abeilles.

Une fois la méthode de prélèvement suivie, il faut compter le nombre de varroas et mesurer le poids de l'échantillon qui permettra d'estimer le nombre d'abeilles, et ramener ce chiffre pour 100 abeilles.

Par exemple, 5 varroas sont comptés dans un échantillon qui pèse 43 g.

  • J’estime le nombre d’abeilles de mon échantillon

14 / 0,14 = 307 abeilles prélevées.

  • Je détermine le ratio varroa pour 100 abeilles

(5/307)*100 = 1,62 varroa/100ab

L’objectif est de suivre le nombre de varroa/100 abeilles pendant la saison et de le comparer aux seuils de références régionaux.

Le suivi de l'infestation Varroa dans ses ruchers est devenu indispensable pour appréhender sereinement la saison apicole et l’hivernage qui suivra. Pour cela une fiche de suivi terrain est mise à disposition.

L’ADANA propose plusieurs outils pour évaluer l'infestation des colonies, répondre à une question à un instant T et prendre des mesures adaptées. Les résultats des mesures sont compilés dans une base de données régionale qui vise à suivre la propagation du parasite et développer la surveillance, caractériser les niveaux d’infestation et leur variation dans le temps et dans l’espace et élaborer et proposer de nouvelles solutions adaptées aux exploitations.

Une fiche d'interprétation des données est mise à disposition.

Le résultat des expérimentations menées dans le cadre de l'observatoire Varroa permettent de mieux comprendre l'impact des pratiques des apiculteurs.

Un cahier technique Varroa a été publié et disponible sur demande.

Contacts varroa

Jonathan GABOULAUD

Léa FRONTERO

Claire MORELLE

Lucille JOHANET

Lutter contre le frelon asiatique

Le frelon asiatique ou frelon à pattes jaunes – Vespa velutina, introduit en France depuis 2004, perturbe les équilibres des écosystèmes et fait partie des menaces qui pèsent sur les colonies d’abeilles.

Pour évaluer l’efficacité du piégeage de fondatrices, l’ITSAP-Institut de l’abeille et le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) ont mené avec l’ADANA un projet de Sciences Collaboratives.

L’objectif de ce projet, mené entre 2016 et 2020, est de répondre aux interrogations des apiculteurs sur l’utilité du piégeage de printemps et apporter des conseils ou solutions techniques fondés sur des données validées.

 

Près de 300 apiculteurs ont participé chaque année à ce projet de sciences collaboratives, permettant de poser plus de 2 000 pièges, d’inventorier plus de 4 000 nids et relever des dizaines de milliers de données.

Un premier bilan a été réalisé après 2 ans de suivis.

Les résultats de ces 4 années de suivi seront disponibles dans la Bibliothèque.

Vous avez une question ?

Kiliana de BELLESCIZE

kiliana.debellescize@adana.adafrance.org

05 58 85 45 56

Démarches à suivre en cas de mortalités

En cas de mortalités massives aiguës et de suspicions de maladies classées « danger sanitaires de 1ère catégorie », il est recommandé aux apiculteurs de procéder à un signalement auprès de la DDCSPP afin de contribuer à assurer la surveillance des dangers sanitaires.